KO technique

menudo

Depuis mon arrivée en Équateur, je mange de tout. J’avale tous les plats qui ont le malheur de croiser ma route. En fait, j’ai tellement d’appétit que j’ai baissé ma garde.

Mercredi, on est allé voir un match de soccer. J’avais hâte de découvrir l’équivalent des hot-dogs qu’ils ont ici. On demande donc à notre ami Ruben de nous faire découvrir la nourriture traditionnelle du stade.

La scène se passe dans une petite cantine. Deux sets de table en plastique, une quinzaine de chaises au total. On a le choix entre deux marmites. Dans la première je reconnais le ragoût d’estomac de bœuf que j’ai déjà goûté. Une expérience caoutchouteuse, mais honnête. Aventurier, je commande « Un bol de menudo, por favor », ça, c’est l’autre choix.

Mes camarades flairent l’arnaque. Ils s’en tiennent à l’estomac de bœuf ou commande des salades. Ruben et moi on reçoit un plein bol de…

Tsé, toutes les choses affreuses qu’il paraît qu’ils mettent dans les saucisses hot-dog? Et bien j’en ai un gros bol devant moi !

J’attrape un bout de tripe en forme de tuyau en me disant YOLO… C’est pâteux. Mou. Dégueu.

J’enchaîne avec une boule grise quelconque. Ishhh ! Pas mieux.

Tout le monde mange avec appétit. Moi je ne dis rien. J’ai chaud. J’ai le vertige. Ruben a déjà englouti la moitié de son bol. Le mien est toujours plein… ça commence à paraître !

Comme Lucian Bute au 12e round, j’avale péniblement deux nouvelles tripes aux formes fantasques. Et puis… c’est là qu’après une soixantaine de repas en Équateur je subis mon premier KO technique : « Ruben, faut que tu m’aides ».

Je lui glisse subtilement mon bol pour qu’il le finisse à ma place. « Quoi Alex, t’aimes pas ça? » qu’il crie subtil comme un mononcle chaud à Noël. Le cuisinier vient me voir, me demande si je veux autre chose à la place ? Sérieux, non, j’ai juste mal cœur. Ce qui en espagnol se traduit : No, gracias !

« Il veut un hamburger de chez Mc Do ! » se moque Ruben la bouche pleine de tripes.

Tout le monde rit de moi : le cuisinier, les stagiaires, les clients. N’empêche qu’à ce moment précis là… j’aurais payé très cher pour un joyeux festin.

Advertisements

Étiquettes : , , , , , , , , ,

One response to “KO technique”

  1. Christelle Olivier says :

    Salut Alex, je te présenterai les tripes à la mode de Caen, ça a l’air de ressembler beaucoup à ton bol :-)
    Christelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s