archive | Télévision RSS pour cette section

Préparer son pitch – 9 leçons

Alexandre Gauthier auteur et scénariste, Antoine Marchand Gagnon comédien, Étienne Cantin producteur

Alexandre Gauthier auteur et scénariste, Antoine Marchand Gagnon comédien, Étienne Cantin producteur

Nous avons remporté le Défi pitch en marge de l’événement Bientôt sur nos écrans qui regroupait quelques centaines de personnes du milieu de la télévision, du cinéma et du Web.

Sur les 17 équipes qui pitchaient des projets devant jury, 3 ont été appelées à participer à la grande finale : dont notre projet de série Web Élection Primaire (pour voir le teaser).

En rafale, voici quelques leçons que j’ai tirées de cette expérience  :

  1. Cibler l’information que l’auditoire veut savoir et créer le pitch en conséquence.
  2. Apprendre son pitch par coeur et le faire sans feuille.
  3. Un PowerPoint n’est pas nécessaire. L’utiliser seulement s’il donne une valeur ajoutée (images, graphiques, extraits vidéos).
  4. Pratiquer à voix haute devant quelqu’un (qui peut être son partenaire si on est deux).
  5. Répondre aux questions techniques le plus tôt possible dans le pitch : format, ton, durée, public cible, etc.
  6. La relation qui est établie avec l’auditoire est aussi importante que le contenu du pitch.
  7. Faire attention aux détails : comment on va s’habiller, comment on va se passer la parole, quels types de micro utiliser, tester le matériel audiovisuel avant la présentation, arriver d’avance, se renseigner sur le jury et les autres participants, etc.
  8. Idéalement, il faut avoir un plan pour rassembler notre public dans une communauté. C’est un très bon moyen de distinguer son projet et de répondre aux inquiétudes des diffuseurs.
  9. Idéalement, il faut songer au modèle d’affaire de son projet Web pendant qu’on le développe. Les séries Web doivent avoir un plan clair pour se rentabiliser.

Dans les commentaires, n’hésitez pas à ajouter vos propres trucs et conseils pour la préparation des pitchs :)

 

 

Bully Beatdown – TV

Dans la catégorie : « sérieux, c’est en onde ça ! ».

Oui monsieur ! Et ils en sont à la troisième saison en plus. Quand je suis tombé là-dessus, je pensais que c’était une blague, une parodie ou quelque chose du genre. Et non, ça existe vraiment.

Le concept : des jeunes victimes dénoncent leur agresseur qui est invité à monter dans un ring face à un combattant MMA professionnel. Systématiquement, le bully se fait battre devant une foule qui se moque de lui. Et à la fin, pour des raisons obscures, le bully semble avoir tiré une leçon et s’excuse à sa victime.

Capitaine Trois-Rivières ?

Capitaine Trois-Rivières

Il existe pour vrai. Voici comment on le décrit sur sa page Wikipédia :

« Captain Trois-Rivières se présente comme l’assistant de Captain Canada un superhéros majeur dans l’univers de Hero Corp. Il est d’origine québécoise comme le suggère son costume bleu et blanc orné de fleur de lys et du drapeau du Québec. Son véritable prénom est Guy. Lorsqu’il arrive au village, il se présente en tant que Paul McCartney (du nom du membre des Beatles et chanteur), un anglophone affectionnant la randonnée, pour passer incognito auprès de Jennifer. Il est bilingue, parlant le français et l’anglais. Il porte le nom de Trois-Rivières en référence à la ville du Québec située à mi-chemin entre Québec et Montréal. »

Hero Corp est une série humoristique française qui en est présentement à sa troisième saison.

En finissant,  pourquoi se priver du bonheur de joindre sa page Facebook :

https://www.facebook.com/pages/capitaine-trois-rivi%C3%A8res/117108698363357